Déjà le gluten c’est quoi ?

« Le gluten, du latin glu (colle), est une masse protéique élastique et visqueuse qui se trouve dans les grains de plusieurs céréales, dont le blé, l’orge et le seigle. On trouve ainsi du gluten dans de nombreux aliments (pain, biscuits, pâtes…). Donnant une texture moelleuse aux pains et aux autres produits de boulangerie, il permet aux ingrédients de bien se lier ensemble et il est souvent utilisé dans des sauces, des plats préparés, etc.

Le gluten n’est pas bon pour nous !

Je ne vais pas m’étendre ici sur pourquoi le gluten n’est pas bon pour la santé, mais je vais simplement évoquer le fait de savoir que les céréales qui contiennent du gluten (blé, orge, seigle…) ont été transformées à maintes et maintes reprises, c’est pourquoi elles sont si difficiles à digérer comme il le faut. De plus, même s’il y a des personnes qui souffrent de la maladie cœliaque, d’une allergie forte au gluten, la plupart d’entre nous sommes intolérants ou sensibles au gluten. Et bien entendu, ce n’est pas diagnostiqué, donc on ne le sait pas, et on peut vivre longtemps avec une sensibilité ou une intolérance au gluten s’en vraiment s’en rendre compte. Faites simplement l’expérience de supprimer le gluten et vous verrez qu’on se sent beaucoup mieux !

Le gluten est partout !

Premier constat que l’on peut faire c’est que le gluten est présent absolument partout ! Du moins, dans la cuisine classique, traditionnelle. C’est impressionnant de voir la quantité d’aliments contenant du gluten qu’on peut ingurgiter au quotidien. Il y a des aliments « évidents », comme le pain, les céréales, les pâtes, les pizzas, les tartes, les gâteaux, les biscuits, mais il y a aussi du gluten caché un peu partout comme par exemple dans les sauces et les plats cuisinés. Les industriels rajoutent du gluten pour changer la texture ou l’aspect du produit et le rendre plus attractif. Quelle solution à tout ça ? C’est simple : cuisiner à partir d’aliments sains et non transformés, et à défaut, apprendre à décrypter les listes d’ingrédients !

Mon expérience de 3 mois sans gluten

J’avoue qu’au départ, manger sans gluten me paraissait compliqué dans la mesure où il y a du gluten absolument partout. Mais ce n’est qu’une réorganisation à prendre et on peut voir rapidement la différence. Et histoire de faire les choses bien, j’ai également supprimé le lactose et je me suis tourné vers le lait végétal (je vous en parlerai dans un prochain article de blog). Et vous savez quoi ? Ce n’est pas si difficile que ça. En cuisinant et en apprenant quels aliments ne contiennent pas de gluten (et ils sont hyper nombreux), et bien ça le fait carrément. 

Pendant 3 mois, j’ai donc mangé à 90% sans gluten car je dois avouer que je me suis fait avoir à certains moments ! J’ai simplement appris à cuisiner d’autres aliments que je n’avais pas l’habitude de cuisiner, appris à regarder les étiquettes différemment et remplacé certains produits que j’aimais manger par leur équivalent sans gluten (je pense notamment aux pizzas).

Des effets très positifs sur mon “mieux-être” !

Dès les premiers jours, j’ai pu remarquer que je perdais quelques kilos. Bon ok, je n’avais quasi rien à perdre mais ça m’a permis de m’affiner tout de même et de me sentir mieux dans mon corps. 

J’ai pu observer également que j’avais une bien meilleure énergie. J’avais la patate dès le matin au réveil et pendant toute la journée ! Plus de coups de barre d’après repas… J’avais envie de bouger et de faire un max de sport. Au niveau physique, j’étais comme reboosté.

Et au niveau moral aussi, gros coup de boost après l’arrêt du gluten, c’était incroyable ! Comme quoi l’alimentation joue fortement sur le moral et notre état d’esprit, et je le constate chaque jour. De toute évidence, tout est lié…

J’espère que mon expérience vous motivera à réfléchir sur votre alimentation.

A bientôt.

Cédric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.